Blattes, acariens

Détection, quantification, identification

La qualité de l'air est souvent plus mauvaise à l'intérieur qu'à l'extérieur
Une majorité d'affections respiratoires trouvent leur origine au domicile ou au travail car nous passons 80 à 90% de notre temps dans les environnements clos et souvent pollués.
Ce phénomène est amplifié par l'utilisation croissante de matériaux synthétiques et de produits chimiques à usage domestique mais également par la sur-étanchéité des habitats.
De ce fait, la maison ne respire plus, le taux d'humidité grimpe et nous sommes exposés à des cocktails de molécules chimiques mais aussi à une prolifération d'acariens qui logent en priorité dans le lit (chaleur, humidité et nourriture- squames de peau), mais également dans toutes les tentures et moquettes.
Plus le taux d'humidité monte du fait d'un manque de ventilation et de renouvellement d'air, plus les risques s'accroissent par le développement des acariens. Un gramme de poussière peut à ce titre contenir de l'ordre de 2000 à 10 000 acariens. La présence d'acariens ne signifie pas forcément un mauvais entretien de l'habitation. Un matelas peut par exemple contenir 2 millions d'acariens.
Les blattes seront également à leurs affaires dans ce type de contexte. Elles se trouvent dans des locaux humides, chauds et contenant de la nourriture: cuisine, gaine d'aération, vide-ordure sont leurs lieux de prédilection. Elles sont capables de survivre 90 jours sans nourriture










Risques sanitaires

15 à 20 % des enfants allergiques sont allergiques aux blattes. Cette allergie augmente chez les personnes vivant dans de mauvaises conditions d'hygiène et de salubrité. Elles seront, elles aussi, responsables de nombreux cas d’allergies respiratoires.
Quant aux acariens, ils seront responsables d'allergies respiratoires et d'asthme. La plupart des personnes sensibilisées le sont aux allergènes d'acariens.
Pour un enfant possédant un terrain atopique, c'est à dire ayant hérité génétiquement des conséquences du terrain allergique de l'un de ses deux parents, les conséquences peuvent être importantes, voire très importantes.
C'est pourquoi la recherche d'acariens et d’allergènes de blattes est indispensable dans les environnements à haute hygrométrie manquant de renouvellement d’air et à plus forte raison, pour les sujets à risque. L’allergie respiratoire et l’asthme ne sont pas des fatalités et peuvent être évités.
Si vous suspectez la présence d'acariens ou de blattes, vous pouvez contacter notre service par mail et nous demander une expertise qui sera effectuée par prélèvement direct ou par correspondance. Il suffira de prélever de la poussière et de la faire analyser en laboratoire.
Cette étude vous intéresse et vous souhaitez un devis.

Cette étude vous intéresse et vous souhaitez un devis CLIQUEZ ICI






PARIS ESPACE ECO - POLLUTECNIK 2013 - Mentions légales -
Création de site internet: Cianeo